9emeregard logo

Lactualité de la BD et du roman graphique


Slider

La petite fille Bois-Caïman

Les années ont passé depuis les voyages au long cours dIsa et ses amis. On découvre dautres personnages dont une mystérieuse Zabo assoiffée de liberté. Les personnages féminins à forte personnalité ont toujours la part belle dans les récits de François Bourgeon. On retrouve aussi son goût pour les scénarios qui regorgent de détails. On sent tout un travail de documentation pour plonger le lecteur dans cette ambiance de guerre de Sécession. Lutilisation de texte en créole participe de cette intention mais alourdit quelque peu la lecture malgré la traduction en fin dalbum. Si lintrigue peut paraître un peu confuse au début, les fils se dénouent progressivement pour laisser place à une histoire bien menée.

Graphisme : On retrouve le style de Bourgeon, avec un soin particulier apporté aux détails et aux décors, et bien sûr les belles héroïnes qui peuplent ses albums.

Originalité : Pour toute une génération dont ce fut souvent les premiers albums de bd, on redécouvre les Passagers du vent non sans une pointe de nostalgie. Ce 6eme tome de la série tient ses promesses et offre une intrigue très prenante. Bourgeon nous promène avec talent dans cette période sanglante de lhistoire américaine. Un thème pas si courant dans la bd franco-belge.

Francis rate sa vie

Scénario : Claire&Jake reviennent avec une nouvelle aventure de Francis, le blaireau farceur : « Francis rate sa vie » Un album sur fond dactualité. On retrouve la thématique de la crise, les délocalisations dentreprise, les aléas de léconomie et autres prises dotage mais le tout manque de mordant. Les sketches sont redondants. On sent que le filon commence à sépuiser.

Graphisme : Pas de mauvaise surprise de ce côté-là, le dessin reste identique aux précédents albums. Le trait est simple, stylisé et efficace pour camper Francis, le blaireau et les autres animaux qui laccompagnent.

Originalité : Il sagit du cinquième tome des aventures de Francis. Cest peut-être lalbum de trop ? Les auteurs ont eu du mal à se renouveler dans cet album franchement répétitif.